L’acte I en 2019/2020, initié par « A chacun son chemin » c’était la diffusion du film « Même qu’on nait imbattables » de Marion Cuerq  en novembre puis le spectacle de Chloé Elkaïm en février, à la salle J. Brel de Montastruc, événements soutenus par la Mairie de Montastruc-la-Conseillère,  en partenariat avec CinéStar, Parents Aujourd’hui,  Sous les Tilleuls et Lec Grand Sud.

Voici donc l’acte II auquel s’associent« A chacun son chemin »  et son animatrice, Virginie Lespingal, IBCLC,  toujours et encore en partenariat avec l’Espace de Vie sociale de Paulhac « Sous les Tilleuls » et l’association « Parents Aujourd’hui »

1/ Maintenant tu sais pourquoi tu pleures ! »

Spectacle de Chloé Elkaïm, Affiche MTSPTP-page-001Sophrothérapeute, 

à destination des parents et professionnels de l’enfance 

Jeudi 12 novembre – 20H – Salle des fêtes de Paulhac –

Entrée libre dans la mesure des places disponibles – Inscription obligatoire : souslestilleuls31@gmail.com06 25 49 62 64

Proposé et organisé par l’Espace de Vie sociale de Paulhac « Sous les Tilleuls »

2/ « Café des parents », et maintenant comment fait- on ?

 Jeudi 19 novembre à 20h à l’Espace de Vie Sociale « Sous les Tilleuls » – Paulhac –

Elever ses enfants sans fessées, sans cris,  sans punitions…

Mais comment c’est possible ???


Pas de réponse toute faite et facile à cette question, mais nous vous proposons partage et  pistes de réflexion. Animé par Nathalie Torroglosa de « Parents Aujourd’hui ».

Entrée libre dans la mesure des places disponibles – Inscription obligatoire : souslestilleuls31@gmail.com06 25 49 62 64

Pour mémoire : La loi du 10 juillet 2019 invite les parents à ne pas utiliser la violence physique ou psychologique dans l’éducation de leurs enfants. Fessées, gifles, tapes et cris constituent une « violence éducative ordinaire » (VEO) qui est devenue banale depuis des générations, mais qui n’en est pas moins une réelle violence. Alors d’accord, faisons sans tout cela. Mais comment faire ? Nous sommes tous tellement imprégnés de cette banalité que nous nous sentons parfois incapables de réagir autrement, d’apprendre une autre manière de faire. Pourtant, cette approche différente existe, elle est maintenant appuyée par les neurosciences qui démontrent l’aspect néfaste des violences éducatives ordinaires sur l’enfant d’aujourd’hui et, par ricochet, sur la société de demain. Il s’agit de l’éducation positive.

virginie@lespingal.fr, 06 29 54 96 75


© A chacun son chemin – 2020 – Mentions légales